La Psychologie Positive

Etude des conditions et processus qui contribuent à l’épanouissement ou au fonctionnement optimal des individus, des groupes et des institutions.
(Gable & Haidt, 2005)

Le véritable voyage de découverte ne consiste pas à chercher de nouveaux paysages, mais à voir avec de nouveaux yeux.

                                                            Marcel Proust

Les origines

Ce qu’en dit la recherche

La psychologie positive a pour but de comprendre le fonctionnement optimal des individus et d’identifier les déterminants du bien-être et de l’épanouissement ; d’améliorer la promotion et le maintien de la santé mentale ; et de valider les méthodes de promotion de la santé et d’accompagnement centrées sur les ressources et les potentialités humaines.

La psychologie positive trouve son origine dans plusieurs courants philosophiques et psychologiques (philosophie existentielle, santé mentale positive, psychologie humaniste, psychologie du développement et concept d’attachement, psychologie sociale, psychologie clinique – de la première à la troisième vague des Thérapies Cognitives et Comportementales). La psychologie positive a souhaité réunir dans une même orientation, des recherches variées, sur les facteurs concourant à une vie épanouie.

Courant fondé aux Etats-Unis en 1995 par Martin Seligman, alors président de l’American Psychological Association, en collaboration avec Mihalyi Csikszentmihalyi, pionnier des recherches sur la créativité et l’épanouissement, la psychologie positive vise à identifier et à mobiliser les ressources de l’individu et des groupes – les forces, les compétences, le soutien social – et à accompagner les institutions à agir sur les déterminants du bien-être.

La psychologie positive se développe dans de très nombreux secteurs : famille, école, travail, accompagnement… Chaque professionnel peut avoir recours à ces pratiques et les intégrer dans le cadre de son travail.

Plus spécifiquement, la psychologie positive :

 

  • offre un véritable changement de paradigme dans le sens où l’humain n’est plus réduit à ses dysfonctionnements, mais est regardé comme un être en constante évolution dans sa recherche de bien-être et d’épanouissement,
  • considère que chaque être humain possède le potentiel d’évolution et de ressources permettant de faire face aux situations rencontrées au quotidien,
  • offre une attention davantage portée vers une capacité à accueillir les dimensions agréables et moins agréables de la réalité, les deux faisant partie de l’expérience humaine.

Les interventions de psychologie positive favorise le bien-être optimal et développe la capacité à rebondir face aux difficultés du quotidien.

La psychologie positive fonde ses interventions sur des méthodes correspondant aux standards actuels de la recherche (quantitatives, expérimentales et randomisées). Les interventions sont dites “evidence based”, c’est à dire fondées sur la preuve. Cela repose notamment sur une intégration des données provenant des recherches, de l’expertise clinique et de l’expertise des patients, de même qu’en tenant compte de valeurs afin de proposer des interventions respectueuses des personnes.

“Les interventions de psychologie positive favorisent le bien-être optimal et développent la capacité à rebondir face aux difficultés du quotidien”.

 

 

 

La Fondatrice de Feel&Woop est Diplômée de Psychologie Positive par l’Université Grenoble Alpes

Envie d’expérimenter la psychologie positive avec Feel&Woop ?

EDUCATION

MANAGEMENT

ACCOMPAGNEMENT

Ressources

BIBLIOGRAPHIE

*Shankland, R. (2014), La psychologie positive. Editions Dunod.

*Shankand R., Lantheaume S. (2018). La psychologie positive, 10 fiches pour comprendre. Editions In Press.

*Lecomte J. (2014), Introduction à la psychologie positive. Editions Dunod.

*Boniwell, I. (2012). Introduction à la psychologie positive. Éditions Payot.

WEBOGRAPHIE

sciences-et-bonheur.org

 

 

ARTICLES

*Martin-Krumm, C., & Csillik, A. (2016). Psychologie positive, entre plaidoyer pour le bonheur et orientation scientifique.

*Sitbon, A., Shankland, R., & Krumm, C. M. (2019). Interventions efficaces en psychologie positive: Une revue systématique. Canadian Psychology/psychologie canadienne, 60(1), 35.

 

VIDEOS

*Bonheur, bien-être et sens – Jacques Lecomte

*Psychologie positive et gratitude –  Rebecca Shankland

*Martin Seligman – La psychologie positive

© 2019 - par Emmanuelle Ducassé de Feel&Woop/Elycoop, Joanov et Laurence Feline
Mentions légales et Politique de confidentialité