L’éducation positive

L’éducation positive repose sur les apports de la recherche en psychologie positive. Elle vise à développer les compétences psychosociales au même titre que les compétences académiques.

L’éducation positive est la voie vers l’épanouissement, permettant la réussite éducative.

Martin Seligman

Les origines

Ce qu’en dit la recherche

Face aux constats alarmants partagés par les institutions internationales telles que l’Unicef sur le niveau de bien-être et de satisfaction des enfants et des jeunes à l’école, une focalisation plus forte sur l’épanouissement des élèves s’est développée à partir du mouvement de la Psychologie Positive dans les années 2000. Les dix dernières années ont connu l’émergence d’une richesse étonnante de programmes d’enseignement mis en œuvre à travers le monde pour développer les compétences de vie pour la vie.

Le concept d’Éducation Positive est né aux États-Unis, notamment grâce à Martin Seligman lorsqu’il constate que les parents souhaitent avant tout le bonheur de leurs enfants alors que seules les compétences académiques sont enseignées à l’école.

L’Éducation Positive devient alors une approche qui accorde autant d’importance au développement des compétences académiques qu’à celui des compétences psycho-sociales, à l’accomplissement du potentiel de chacun au sein de l’écosystème éducatif. L’éducation positive prend également en compte l’épanouissement des équipes pédagogiques et de la communauté éducative dans son ensemble.

L’éducation positive se base sur les apports de la recherche en psychologie positive et de la pleine conscience et vise le développement des compétences psychosociales pour favoriser le bien-être et bâtir des ressources durables pour apprécier la vie du mieux possible et être en capacité à rebondir malgré les difficultés rencontrées.

L’éducation positive, c’est avant tout un état d’esprit qui nous invite à focaliser notre attention sur les forces et potentiels de chacun, et sur les efforts fournis et les progrès plutôt que sur les résultats et les talents.

Plus spécifiquement, l’éducation positive vise à :

• développer les compétences psychosociales à travers le prisme de la psychologie positive et de la pleine conscience,

• améliorer le bien-être de la communauté éducative dans son ensemble : enfants, adolescents, parents, enseignants, personnel éducatif des établissements scolaires, éducateurs, etc,

• développer les capacités de résilience pour savoir rebondir face aux difficultés du quotidien,

• faire vivre le changement de paradigme de l’éducation et faire évoluer les pratiques éducatives au bénéfice de l’épanouissement de tous.

 

A l’école, un climat scolaire positif est associé à une meilleure satisfaction de la vie, à la fois chez l’enseignant et l’élève, à moins de stress et à de meilleurs résultats scolaires (Sangsue et Vrope, 2000).

Les recherches montrent plus particulièrement que les interventions en éducation positive :

  • développent la confiance en soi
  • améliorent les compétences émotionnelles
  • favorisent l’attention consciente
  • permettent de bâtir des relations positives
  • créent un climat de classe favorable aux apprentissages.

“Les interventions en éducation positive favorisent le bien-être et développent la capacité à rebondir face aux difficultés du quotidien”

En pratique

L’APPROCHE EN EDUCATION POSITIVE DE FEEL&WOOP

Une approche qui s’exprime à travers une pépite à 3 couleurs pour répondre de façon utile aux besoins des structures éducatives.

En fonction des enjeux, des solutions déjà mises en œuvre, de ce qui fait sens en termes de compétences à développer, et de l’approche qui parle le plus, une proposition d’accompagnement la plus adaptée possible aux réalités terrain est ainsi favorisée.

 

 

Envie d’expérimenter l’éducation positive avec Feel&Woop ?

Ressources

BIBLIOGRAPHIE

*Reynaud, L. (2019). Développer les compétences psychosociales au cycle 3 EPUB. Retz.

*Gueguen, C., Lamboy, B., Shankland, R., & Williamson, M. O. (2021). Les compétences psychosociales-Manuel de développement. De Boeck Supérieur.

*Dutheil, A. (2015). La psychologie positive avec les enfants: pour que vos enfants donnent le meilleur d’eux-mêmes. Editions Eyrolles.

*Bazinet, J. (2017). Éduquer les enfants avec la psychologie positive. Jouvence Maxi-pratiques.

*Siegel, D. (2015). Le Cerveau de votre enfant: Manuel d’éducation positive pour les parents d’aujourd’hui. Les arènes.

*Martin-Krumm, C., & Boniwell, I. (2015). Pour des ados motivés: les apports de la psychologie positive. Odile Jacob.

 

WEBOGRAPHIE

ipen-network.com

 

ARTICLES

*Shankland, R., Bressoud, N., Tessier, D., & Gay, P. (2018). La bienveillance: une compétence socio-émotionnelle de l’enseignant au service du bien-être et des apprentissages?. Questions Vives. Recherches en éducation, (29).

*Della Sanità, O. M. (1993). Life skills education in Schools. Ginevra: OMS.

*Café pédagogique: Bien-être: Rebecca Shankland: Compétences psychosociales, bien-être et apprentissages

VIDEOS

*TEDxHull – Educating for Happiness and Resilience, Dr Ilona Boniwell

*Conférence Fil Good – Université Grenoble Alpes – les émotions chez l’enfant, Laure Reynaud

© 2019 - par Emmanuelle Ducassé de Feel&Woop/Elycoop, Joanov et Laurence Feline
Mentions légales et Politique de confidentialité